Hébergement WordPress, hébergement mutualisé ou cloud, bienvenue dans le monde ou énigmes et mystères. L’hébergement WordPress est presque un cauchemar pour tout utilisateur de WordPress qui ne connaît pas suffisamment toutes les variantes qui existent sur ce marché.

Alors, vous souhaitez héberger votre nouveau site WordPress et vous souhaitez savoir quelle est la meilleure alternative pour votre projet? Dans cet article, je vais faire de mon mieux pour clarifier les principales différences entre l’hébergement mutualisé et cloud et expliquer en détail pourquoi vous pourriez avoir besoin de l’un ou de l’autre, en fonction de votre projet. J’espère qu’en lisant cet article, vous serez beaucoup mieux préparé à faire face à toutes les alternatives et, plus important encore, vous serez prêt à poser des questions importantes aux sociétés d’hébergement dans l’espoir d’avoir une bien meilleure idée de ce que vous obtenez. dans, avant d’y entrer!

Qu’est-ce que l’hébergement partagé?

L’hébergement partagé est le processus consistant à héberger votre site Web sur un serveur avec les sites d’autres utilisateurs. Plus précisément, un serveur dédié est utilisé pour vos fichiers, vos bases de données et vos e-mails avec d’autres utilisateurs, partageant essentiellement des ressources. Étant donné que la nature de l’hébergement est d’optimiser l’utilisation des ressources, l’utilisation d’un serveur dédié pour un seul client n’est pas optimale pour le fournisseur d’hébergement. C’est ainsi qu’est né le concept d’hébergement mutualisé dans lequel un groupe d’utilisateurs partage un serveur commun.

Dans cette situation, l’utilisateur est partage de ressources dudit serveur avec le reste du groupe sur ce serveur, c’est ce que l’on appelle le plus communément un nœud. Étant donné que la plupart des serveurs dédiés sont suffisamment puissants pour héberger des centaines d’utilisateurs en même temps sans transpirer, il s’agit d’une pratique acceptable.

Dans le monde de l’hébergement mutualisé, les utilisateurs d’un serveur partagé sont généralement gérés par ce qu’on appelle un Panneau de configuration. À cette fin, les sociétés d’hébergement achètent et utilisent des panneaux de contrôle d’hébergement communs. Il existe des tonnes de panneaux de contrôle d’hébergement bons et bien connus, mais les plus populaires sont cPanel et Plesk Onyx. VestaCP et Centos Web Panel sont de bons exemples de panneaux de contrôle gratuits, mais vous ne les verrez probablement pas aussi souvent en raison de leur nature gratuite.

Le panneau de contrôle est responsable du contrôle des ressources et de la sécurité afin de maintenir tous les clients en règle (selon les termes du plan d’hébergement de chaque utilisateur). Le panneau de contrôle est également en charge de la gestion des e-mails et des actions de domaine liées au DNS et autres.

Donc pour résumer: l’hébergement mutualisé est composé d’un serveur (appelé nœud) dans lequel un groupe d’utilisateurs partagent tous des ressources via un panneau de contrôle.

Quels sont les avantages de l’hébergement partagé?

L’hébergement partagé peut être plus rapide que l’hébergement cloud en fonction de la qualité et du dévouement de la société d’hébergement. Cela peut être vrai car la gestion des ressources du serveur dédié, si elle est effectuée correctement, garantit une latence moindre. De plus, une très bonne configuration sera plus rapide qu’une structure cloud pour le principe de complexité. Avoir une structure moins complexe derrière le processus d’hébergement d’un site réduira la latence et augmentera les performances.

Y a-t-il des inconvénients de l’hébergement partagé?

Le problème est que la plupart des entreprises ne jouent pas honnêtement à ce sujet. Ils essaient généralement de maximiser les profits et, ce faisant, ils essaient de placer autant d’utilisateurs que possible sur chaque nœud. Cela augmentera efficacement la latence car les serveurs pourraient fonctionner à pleine capacité. Cela introduit également un autre problème: la sécurité. Avoir trop d’utilisateurs sur un seul serveur peut s’avérer problématique pour des raisons de sécurité. Cela peut être atténué avec l’utilisation de versions Linux spéciales pour contrôler l’allocation des ressources telles que Cloud Linux. De plus, l’hébergement partagé n’est pas idéal si vous devez exécuter des scénarios spécifiques, par exemple, un serveur d’applications dédié pour votre nouvelle application.

Meilleur hébergement partagé

Hébergement Web Bluehost

Hébergement partagé Bluehost

L’un des exemples les plus importants et les meilleurs d’hébergement partagé est Bluehost. Cette option d’hébergement Web populaire offre un hébergement partagé facile à utiliser pour tous les types de sites Web, y compris ceux fonctionnant sur WordPress. Vous voulez voir ce plan d’hébergement en action? Consultez notre guide Bluehost pour en savoir plus.

Qu’est-ce que l’hébergement cloud?

L’hébergement cloud est l’art d’utiliser un groupe de serveurs pour héberger un groupe d’utilisateurs. Dans l’hébergement cloud, les entreprises proposent généralement un service privé dans lequel le client peut disposer d’un ensemble d’outils personnalisés pour configurer son propre serveur virtuel privé. Les services d’hébergement cloud utilisent le concept de petites machines dans lesquelles vous pouvez ouvrir un «serveur d’applications» à des fins spécifiques ou créer, suspendre et détruire vos serveurs virtuels en toute simplicité. C’est idéal pour les développeurs et les personnes qui ont besoin d’utiliser des ressources spécifiques, que ce soit pour héberger un site Web ou une application.

Les services d’hébergement cloud offrent des ressources en termes d’espace de stockage, de performances de stockage, de bande passante disponible, de nombre de processeurs, etc. et vous êtes facturé en fonction de la quantité de ressources par rapport au temps que vous avez passé à les utiliser. Plus les processeurs virtuels, la mémoire et les performances de stockage sont puissants, plus les coûts sont élevés. Dans ce contexte, les services cloud fonctionnent comme la construction de votre propre PC virtualisé où vous ajoutez des éléments jusqu’à ce que le prix par rapport aux performances atteigne votre objectif.

Dans ce type de scénario, les serveurs sont virtualisés de sorte que les ressources sont également virtuelles. Cela signifie que lorsque la demande de ressources est suffisamment élevée, la société d’hébergement peut ajouter de nouveaux serveurs à la nœud virtuel pour augmenter la quantité de ressources sans avoir à déplacer les clients hors de ce nœud. Ce type de configuration est idéal pour l’expansion car l’entreprise n’a pas à se soucier des ressources et n’a pas besoin de réaffecter les utilisateurs. Une structure cloud peut être étendue et étendue non seulement à quelques serveurs, mais à des centaines d’entre eux!

Hébergement partagé ou cloud: nœud virtuel

Cloud public vs privé

L’hébergement cloud peut être divisé en public vs cloud. Dans la plupart des exemples d’hébergement cloud, l’entreprise qui propose ces services emploie cloud public des modèles,. Cela signifie qu’ils extraient des ressources d’un pool de serveurs virtuels accessibles au public. Ce même réseau public est utilisé pour transmettre des données. La sécurité est gérée pour garantir que les données restent privées. Un bon exemple de cela est Cloudways, un service basé sur d’autres services Cloud (dont nous parlerons dans un instant).

Sur un nuage privé, l’entreprise possède le réseau cloud et les services sont plus adaptés aux applications où la sécurité est primordiale. Les clouds privés sont généralement des structures personnalisées qui ne dépendent pas de réseaux cloud externes.

Quels sont les avantages de l’hébergement cloud?

Le principal avantage d’avoir une structure Cloud en place est que les entreprises n’ont jamais à se soucier de la capacité des nœuds. Dans ce genre de scénario, ils doivent simplement ajouter un autre serveur à la structure virtuelle. Cela réduit efficacement l’allocation des ressources et augmente la capacité sans aucune modification du panneau de commande ou des utilisateurs du nœud.

Étant donné que l’hébergement cloud est axé sur les ressources, vous pouvez arrêter d’utiliser une ressource et elle ne sera pas facturée. En effet, vous êtes facturé en fonction de l’utilisation des ressources alors que, comme dans l’hébergement partagé, vous êtes facturé un montant fixe (que vous utilisiez une ressource ou non).

Et y a-t-il des inconvénients d’hébergement cloud?

Le principal inconvénient de la structure du cloud est la complexité. Le fait d’avoir autant de serveurs en ligne avec tout ce qui est virtualisé peut rendre difficile pour une entreprise de découvrir où réside un problème, car les mêmes données sont divisées et stockées de manière virtualisée. Ce type de structure ajoute de la latence. Pour les sites Web critiques où la performance est un impératif, une structure cloud peut avoir des résultats moins qu’idéaux. Un autre problème avec l’hébergement cloud est qu’il a tendance à être plus cher que les alternatives partagées. 1 Go d’espace sur un hébergement partagé est généralement moins cher que 1 Go d’espace sur un service cloud.

De plus, la plupart des services d’hébergement cloud n’incluent pas le service de messagerie. Pour cela, vous devez créer des machines virtuelles distinctes à cette fin (ou acheter un service) où, comme la plupart des hébergements mutualisés, inclut l’administration de la messagerie par défaut.

Meilleur hébergement cloud

Hébergement Cloudways Cloud

Hébergement Cloudways Cloud

Si vous recherchez un hébergement cloud fiable et abordable, il n’y a vraiment pas mieux que Cloudways. L’offre d’hébergement cloud haut de gamme (DigitalOcean, AWS, Google Cloud, etc.) avec une interface simple d’utilisation pour vous permettre de mieux gérer vos sites. Pour en savoir plus, consultez notre revue complète de Cloudways.

Et maintenant un dilemme

Tout cela est logique et compréhensible, mais les sociétés d’hébergement n’offrent généralement pas de plans d’hébergement partagés ou cloud. Dans le monde d’aujourd’hui, de nombreux hébergeurs commencent à mélanger les services d’hébergement partagés avec des services d’hébergement cloud d’une manière qui ne les distingue plus si facilement. Par exemple, il est désormais acceptable de créer des contextes virtualisés dans lesquels un seul nœud, géré en tant que service d’hébergement partagé, consiste désormais en une série de serveurs dédiés, virtualisés. Ce type de configuration est presque identique à ce que les sociétés d’hébergement cloud font à leurs services.

Cela peut créer un scénario dans lequel vous payez pour un service d’hébergement partagé qui se comporte essentiellement comme un hébergement cloud mais qui s’exécute derrière un panneau de contrôle. De plus, certaines entreprises ont virtualisé le panneau de contrôle à l’intérieur d’un VPS afin que vous n’ayez même pas une répartition équitable des ressources, car le serveur réel sur lequel réside le panneau de contrôle n’est pas disponible directement, juste une partie de celui-ci!

Que faire de ça?

En fin de compte, peu importe ce que l’entreprise fait avec les serveurs. Qu’il s’agisse de serveurs dédiés agissant comme de purs nœuds ou d’une véritable structure d’hébergement cloud, ce qui compte vraiment, c’est la façon dont l’entreprise gère l’ensemble du package. UNE bon service d’hébergement cloud peut parfaitement fonctionner même pour les utilisations les plus exigeantes. On peut dire la même chose de bon hébergement partagé fonctionnant sur de vrais nœuds matériels. C’est la qualité de l’hébergeur et son engagement envers les utilisateurs qui font toute la différence dans le monde.

Alors, est-ce que l’hébergement partagé ou cloud est le meilleur pour moi?

Voyons voir, vous avez un nouveau site Web WordPress que vous souhaitez mettre en ligne. Votre principale préoccupation à l’heure actuelle est le prix et les performances. Dans ce type de scénario, l’hébergement partagé est probablement votre meilleur pari, car vous réduisez les coûts en embauchant un service qui nécessite moins de ressources pour contrôler chaque nœud (ce qui se traduit par de meilleurs prix par utilisateur).

D’un autre côté, si vous êtes une entreprise ou un particulier qui a besoin de configurer rapidement des sites Web et des applications, un service d’hébergement cloud vous servira mieux. Les panneaux d’hébergement cloud sont généralement mieux préparés pour créer et héberger les configurations les plus sauvages sans que vous ayez à vous soucier de quoi que ce soit. N’oubliez pas que vous devrez configurer vous-même un serveur de messagerie car la plupart des services d’hébergement cloud n’en proposent pas.

Conclusion de l’hébergement partagé vs cloud

Que vous utilisiez un hébergement partagé ou cloud, la bonne nouvelle est que les deux services ne sont pas mutuellement exclusifs. L’hébergement partagé est merveilleux pour héberger plusieurs sites qui ont besoin d’options générales pour les e-mails, le transfert, le contrôle DNS, le FTP et les services de base de données. Les services d’hébergement cloud sont plus orientés développeur et peuvent être excellents pour l’hébergement d’applications ou de sites Web à des fins spécifiques. En raison de la nature des deux services, ils fonctionnent généralement bien ensemble. Par exemple, pour héberger un site Web et une application en même temps ou pour avoir à contrôler un site Web qui se connecte à un magasin. Ce qui est encore mieux, c’est que la plupart des entreprises peuvent aujourd’hui offrir les deux services en même temps.

Pour résumer les points positifs de Hébergement Cloud, vous pouvez créer des configurations personnalisées, vous contrôlez les ressources auxquelles vous accédez et vous pouvez même suspendre les ressources pour réduire les coûts. Le seul vrai inconvénient ici est que les ressources ont tendance à coûter plus cher que dans l’hébergement partagé.

Avec Hébergement partagé vous bénéficiez d’un meilleur équilibre des services les mieux adaptés aux sites Web et les services ont tendance à être moins chers que l’hébergement cloud. Cependant, le point négatif est que vous ne pouvez pas contrôler les ressources ni démarrer ou arrêter des services comme avec l’hébergement cloud.

Quel que soit le service que vous choisissez, vous avez maintenant une bien meilleure idée des avantages et des inconvénients. Que préfères-tu? Que pensez-vous de l’hébergement mutualisé ou cloud? S’il vous plaît, partagez vos opinions dans les commentaires ci-dessous!

Share: